ÀmonAvis
    La bière : la boisson alcoolisée la plus populaire du monde
    31-05-2018

    La bière : la boisson alcoolisée la plus populaire du monde

    "La philosophie et la bière c'est la même chose. Consommées, elles modifient toutes les perceptions que nous avons du monde." Dominique-Joël Beaupré

    La bière est l’une des boissons les plus bues dans le monde, et pour cause, c’est aussi l’une des plus anciennes. En effet, sa création est estimée à 6000 av. J-C avec même certaines cultures de céréales attestées en 8000 av. J-C. en Mésopotamie. Alors revenons plus précisément sur ce breuvage, de son histoire à ses méthodes de fabrication, en passant par les différents types de bière ainsi que la place de cette dernière dans le monde.

    L’histoire de la bière en bref :
    La bière telle que nous la connaissons, produite à base d’eau, de malt et d’orge (avec parfois d’autres céréales) puise ses origines au Moyen-Âge, mais c’est durant l’Antiquité que les premiers vestiges ont eu lieu. A l’époque, la Mésopotamie (Irak actuelle), les peuples de Chaldée (Irak, Koweit) et d’Assyrie (Syrie, Liban, Palestine), ainsi que la région de la Provence en France, l’Egypte ou encore l’Europe continentale en général (bien que les civilisations gréco-romaines privilégiaient le vin à la bière qui était considérée comme la boisson des pauvres ou des barbares d’Europe du Nord) brassaient déjà la bière. Cependant, la naissance officielle de la bière date de la fin du Moyen-Âge, et le mot « bière » a été utilisé pour la première fois en France le 1er avril 1435 dans une ordonnance qui réglemente le commerce de cette dernière.
    Puis, le XIXème siècle et la révolution industrielle a apporté une évolution fulgurante de la production en général, et donc de la production de bière. Les brasseries et les établissements de production de bière sont alors de plus en plus gigantesques, ce qui a entraîné le succès de la bière que nous connaissons aujourd’hui.

    La fabrication de la bière :
    Tout d’abord, pour ceux qui ne le savent pas, la bière est composée d’eau (il faut 6 à 8 litres d’eau de très bonne qualité pour produire 1 litre de bière), de malt (souvent de l’orge), de houblon (pour l’amertume et les arômes) et de levures (pour permettre la fermentation alcoolique et pour donner le goût et le parfum). Puis, la fabrication se fait en 5 grandes étapes :
    - Le maltage : reproduire le développement naturel du grain d'orge afin qu'il produise certaines enzymes nécessaires à la transformation de l'amidon en sucres (saccharification), et donc, à la fabrication d'alcool lors de la fermentation.
    - Le brassage : consiste à transformer les sucres complexes (amidon) contenus dans le grain en sucres simples fermentescibles, grâce à l'action des enzymes du malt, activées par chauffage.
    - L’aromatisation (houblonnage) : incorporer le houblon et parfois des épices. Le mélange est porté à ébullition. L'ébullition est propice à l'apparition des saveurs amères.
    - La fermentation : ajouter des levures afin de produire l'alcool. Le « levain » est la quantité de levure nécessaire pour ensemencer tout ou partie du moût destiné à la fermentation.
    - Le conditionnement : Une fois le produit final atteint, il faut absolument éviter tout contact avec des agents pathogènes et avec l'oxygène afin de minimiser la dégradation de la bière. Ainsi, la bière est stockée dans des réservoirs réfrigérés avec une contre pression de CO2. Après une certaine période de « garde », la bière est soutirée et conditionnée en fûts (pression), en bouteilles ou en canette en aluminium. Le remplissage des divers contenants se fait sous vide d'air avant ou après la pasteurisation. Afin d'allonger le temps de conservation, de nombreux brasseurs ont recours à la pasteurisation en bouteille.

    Les différents types de bière :
    Toutes les bières ne sont pas les mêmes et les différences peuvent provenir de la couleur, du mode de fabrication ou du degré d’alcool. Cela donne donc des bières de caractéristiques différentes, dont les bières blondes dont l’arôme est fruité et la couleur très pâle, c’est une bière légère marquée par une amertume très fine. Les bières ambrées (ou rousses) sont brassées avec du malt légèrement torréfié, donnant une couleur oscillant entre l’or cuivré et le roux franc, procurant des saveurs caramélisées, des notes de réglisse et de noisette, voire de tabac. Les bières brunes font généralement intervenir un malt torréfié, de couleur foncée variant du brun acajou au noir ébène. Au goût, un équilibre entre l’amertume des sucres caramélisés et celle du houblon. Les bières noires (principalement les stouts) sont à base de malts très torréfiés. Les bières blanches sont caractérisées par un léger trouble, elles sont veloutées en bouche et sont faites à partir de malts d’orge et de froment. Elles ont un parfum frais et délicats et rappellent le miel et les agrumes.
    Mais attention à l'idée selon laquelle plus la bière est foncée, plus elle est forte ! La couleur de la bière est apportée par le malt (orge germé, séché puis plus ou moins grillé), et donne des indications sur le type d'arômes que l'on peut y trouver, mais cela n'a aucun effet sur le degré d'alcool ou l'amertume, due à la présence du houblon.

    La bière dans le monde :
    En Égypte ancienne, les femmes utilisaient la bière à des fins cosmétiques ou dermatologiques (cette tradition est toujours vivante en République tchèque sous forme de bain de bière). En Grèce antique, Hippocrate utilisait la bière pour faciliter la diurèse et combattre la fièvre. Arétée la conseillait en cas de diabète et de migraine.
    Au Moyen Âge, cet alcool était réputé pour stimuler l’humeur et l’appétit, calmer et favoriser le sommeil. La bière remplaçait aussi avantageusement l'eau souvent contaminée en ce temps.

    Aujourd’hui, la bière est bue par tous dans le monde entier. Les plus gros consommateurs sont d’ailleurs la République Tchèque avec environ 150 litres de bière par habitant par an. On retrouve ensuite l’Autriche, l’Allemagne, l’Estonie, la Pologne, l’Irlande et la Croatie. Arrive ensuite le premier pays non européen, le Venezuela, avec une moyenne de 85,5 litres par personne par an. Dans l’ordre, après le Venezuela, on peut retrouver la Finlande, la Roumanie, l’Australie, le Panama, la Slovénie, les Etats-Unis, la Bulgarie, les Pays-Bas, la Russie. Les pionniers de la bière, les belges, se retrouvent à la 18ème position mndiale des plus gros consommateurs de bière. A la 19ème et à la 20ème place sont placés respectivement la Lituanie et la Hongrie.
    Il est aisé de remarquer qu’une majorité écrasante de ces pays sont européens, l’Europe est donc le berceau de la bière.
    En revanche, dans le top 10 des bières les plus vendues au monde, l’Europe n’est représenté qu’une seule fois. En effet, dans ce top 10 on peut retrouver à la dixième place la Coors Light originaire des Etats-Unis, à la 9ème position il s’agit de la Brahma venue tout droit du Brésil, la 8ème du classement est la Harbin (Chine). Et c’est en 7ème position qu’une bière européenne se hisse dans le classement, et il s’agit de la Heineken, incontournable bière provenant des Pays-Bas. Ensuite, il y a la Yanjing (Chine), la Skol (Brésil) et la Budweiser (Etats-Unis). En dernière position du top 3 arrive la Bud lights (Etats-Unis), à la deuxième position arrive la Tsingtao (Chine). La bière la plus vendue au monde est la Snow, elle nous vient de Chine et représente 5,4% du marché mondial.

    Et vous, comment buvez-vous votre bière ? Etes-vous un fan inconditionnel de cette boisson ? Que pensez-vous des classements sur la bière dans le monde ?
    Et surtout, n’oubliez pas, l’alcool est à consommer avec modération ;)

    Lier