ÀmonAvis
    La COVID 19 influence-t-elle la finance et en particulier l’immobilier ?
    18-11-2020

    La COVID 19 influence-t-elle la finance et en particulier l’immobilier ?

    L’année 2020 est pleine de rebondissements et la COVID 19 en fait largement partie. Le premier confinement qui à été mis en place le 17 mars et qui a pris fin le 11 mai fut une première en matière de réponse à une pandémie aussi meurtrière. Beaucoup ont souffert que ce soit au niveau de la santé, au niveau mental ou au niveau économique. Tous les petits commerces qui avaient déjà du mal à atteindre leurs objectifs financiers se retrouvent fermés du jour au lendemain, les secteurs suivants :

    -Le tourisme

    - L’hôtellerie

    - La restauration

    - Le monde la nuit

    - La vente d’habits

    - Les petits producteurs

    - L’artisanat

    Tous ceux-là et encore bien d’autres ont été les principales victimes de la crise économique qui a suivie. L’état essaye tant bien que mal de leur venir en aide mais comment sauver tous ces commerçants ? Il n’y a malheureusement pas de réponse magique.

    Un autre secteur dont on parle peu à été sévèrement touché par la crise économique qui a suivi le premier confinement et dont le deuxième risque de mettre fin à beaucoup de carrière : il s’agit du monde de l’immobilier. Si vous souhaitiez déménager ou investir dans l’immobilier cette année, votre banquier vous mettra sûrement en garde. Pourtant, est-ce que le marché de l’immobilier va réellement avoir du mal à se relever de cette année pour ainsi dire spéciale ?

    Beaucoup pensent que oui, pourquoi ? C’est assez simple. Tout d’abord, les confinements ont servis à geler à court terme le marché immobilier car un achat immobilier est un très gros investissement et si le potentiel acheteur ne peut pas visiter plusieurs fois ce qu’il convoite, il ne prendra pas le risques de se baser juste sur des visites virtuelles. Donc les acheteurs vont se retirer, plus d’acheteur, plus de vendeurs se qui va entrainer une baisse importante des transactions. Seuls quelques vendeurs effrénés réussiront à vendre mais comparé au marché immobilier en tant que tel, ça ne sera des processus de très petits volumes. L’immobilisation du marché de l’immobilier entrainera donc une baisse des prix mais cette baisse restera qu’à court terme, le temps du confinement et du post-confinement pendant lequel on verra comment l’Etat gère la situation ensuite.

    Pourtant, dans certaines grandes villes comme par exemple la ville de Lyon en région Rhône-Alpes les prix continuent d’augmenter. Certes leur ascension est beaucoup moins importantes qu’avant la crise sanitaire mais celle-ci les a juste freiner et non arrêter. Ce qui montre que pour le moment, le marché de l’immobilier ne va pas s’effondrer, il a de bonne bases mais si les prix continuent d’augmenter alors que le portemonnaie des français ne fait que perdre de l’argent, qui achètera ? Bien que les géants de l’immobilier se raccroche à l’idée que les français sont prêts à tout pour mieux vivre, pourront-ils vraiment se le permettre une fois que la crise COVID19 sera passée ?

    Ce ne sont que des spéculations car bien évidemment, personne ne peut prévoir la suite des évènements. Mais le marché de l’immobilier étant solide, la situation tend à dire que si le confinement reste à court-terme, l’immobilier résistera à la crise, qui n’est en aucun cas, comparable au Krack boursier de 2008.

    Maintenant, il y aura toujours des bons plans pour investir aujourd’hui, peu importe la situation, mais comment trouver des entreprises qui sont honnêtes ? C’est assez compliqué, c’est pour cela que vous devez aller jeter un œil sur Amonavis, vous y trouverez des descriptions claires, simples et objectives des entreprises qui y sont référencées. Leur but n’est pas de faire de la but à ces entreprises mais bien d’aider les consommateurs à trouver chaussures à leurs pieds en matière d’entreprise, de vendeur, ou de sociétés de conseils. Vous pouvez également lire les avis et opinions des consommateurs, si un site est une totale arnaque, vous le saurez bien vite, si, au contraire, elle a un service client au top, vous le saurez également, soit par un commentaire, soit par la note que les consommateurs lui ont attribuée.

    Vous souhaitiez investir dans l’immobilier mais la COVID 19, la situation et les incertitudes vous en empêche ? Vous voulez toujours placer votre argent dans quelque chose de concret et qui, à terme, vous rapportera de quelques manières que ce soit ? Aller faire un tour sur Amonavis côté Finance, vous trouverez une liste de site qui pourront vous aider à savoir quoi faire de votre argent plutôt que de le garder au chaud sous votre oreiller.

    Bien sûr, pas beaucoup de personnes sont dans ce cas-là. En revanche, la plupart des français sont en train d’essayer de finir leur fin de mois sans passer dans le rouge et avec la situation actuelle, c’est encore plus difficile pour eux. Et obtenir un crédit auprès des banques est un périlleux voyage, d’autant plus que vous ne pouvez plus avoir de rendez-vous avec votre banquier et lui parler en face à face. Vous savez que vous avez besoin d’un crédit à court terme, juste le temps que les affaires reprennent. Mais vous ne voulez vraiment pas payer des taux exorbitants ? C’est normal, c’est pour cela que de plus en plus de sites comme Cashper proposent des crédits entre 50 et 1000 euros en moyenne à rembourser sous 15, 30 ou 45 jours à taux 0. En plus de ça, c’est assez rapide et vous n’avez pas besoin de fournir trois mille papiers différents. Leur but est de vous rendre la vie plus facile sans avoir peur du retour de la médaille.

    Lier