ÀmonAvis
    La créativité et l’imagination, servez-vous-en !
    02-04-2020

    La créativité et l’imagination, servez-vous-en !

    Vous avez un cerveau qui réfléchit trop ? Parfois, il vous empêche même de dormir la nuit ? Vous avez mille idées et forcément c’est au moment où vous ne pouvez pas vous lancer dans un projet car vous avez trop de travail ? Cet article est fait pour vous.

    Noter ses idées pour ne pas les oublier.

    Le cerveau a beau être intelligent, il aime bien nous jouer des tours. Comme par exemple lorsque vous avez une idée qui pourrait vous changer la vie mais qu’en rentrant chez vous après le boulot, vous ne vous en souvenez plus, ou bien lorsque vous vous apprêtez à faire quelque chose, que vous allez dans une pièce mais que vous oubliez pourquoi. Oui, c’est votre cerveau qui fait ça, c’est pour cela que l’humain a créé l’outil le plus utile au monde : le post-it (équivalent au bloc-notes) ! Beaucoup vont rire mais sachez que c’est vrai. Que ce soit sur votre téléphone, votre ordinateur ou bien à l’ancienne, avec un papier et un stylo, notez bien toutes vos idées, même tout ce qui vous passe par la tête. D’abord, une fois ces idées-là ‘sauvegardées’, vous pourrez continuer de bosser sans qu’elles ne vous en empêchent ; ensuite, cela vous soulagera, vous n’aurez pas peur de les oublier et pour finir, même si ce ne sont pas des idées exceptionnelles, vous pourrez les trier calmement quand vous aurez le temps.

    S’offrir quelques heures de création par semaine.

    C’est important, tout le monde en a besoin, la durée peut varier, c’est évident, mais il ne faut surtout pas s’en empêcher. Imposez-vous quelques heures ou demi-heures dans la semaine, quitte à se faire un planning pour se caler ces moments importants. Et durant ses moments, prenez vos idées, triez-les et lancer vous. Je ne parle pas forcément de dessin ou de collage, bien que vous en ayez le droit, peu importe votre âge, mais de repeindre un mur ou un meuble, changer la décoration d’une pièce, cuisiner quelque chose de totalement différent ou encore, préparer en avance (pour une fois) vos cadeaux de Noël. Vous rentrez de voyage et vous souhaitez pouvoir partager vos vacances ? Prenez une heure un soir pour trier les photos, préférablement sur un fond de musique calme pour éviter tout risque d’énervement, puis une heure le week-end prochain (en prévoyant un peu de retard) pour le mettre en page et vous verrez, votre album sera parfait et surtout fini !

    Ne pas avoir peur de créer.

    Faire le premier pas en création, c’est comme faire n’importe quel premier pas dans la vie, on est gêné, on a peur du résultat et on a surtout conscience du fait que l’on est simplement débutant alors qu’on voudrait déjà être un pro. C’est tout à fait normal. L’une des premières choses à savoir c’est que vous ne devez pas être trop critique envers vous-même, essayé de prendre en compte le facteur amusant de la tâche. Si ça ne vous a pas plu, dans ce cas, essayez autre chose la prochaine fois, si vous avez apprécié ce moment et que vous n’avez pas vu le temps passer, même si le résultat n’est pas digne d’un De Vinci ou d’un Rodin, ce n’est pas grave, vous allez vouloir recommencer de toute façon !

    Écrire, une libération et un art.

    Écrire est une manière de créer également, de monter une histoire de toutes pièces ou bien de faire des recherches poussées sur un sujet précis. Il y existe beaucoup trop de styles et types d’écriture pour les cités, cependant, pour beaucoup, écrire apaise. C’est pour cela que beaucoup de carnets secrets sont offert aux enfants, écrire, même dans un journal intime permet de mettre des mots sur les sentiments, les ressentis, les actions vécues… Écrire permet de comprendre une personnalité, une manière d’agir mais c’est aussi une échappatoire. Lorsque vous entrez dans vos pages, vous n’êtes plus vous-même, vous êtes le décideur, ce qui arrive entre vos lignes est entièrement de votre ressort, ce qui vous permet de contrôler autre chose que vous-même. Souvent, vous remarquerez que vos émotions et sentiments jouent un rôle important sur votre type de narration et sur votre sujet, c’est normal, écrire vous sert aussi à vous défouler. Après une bonne séance d’écriture, vous pouvez vous sentir essoufflé ou même vidé, car vous y aurez mis toute votre énergie.

    Le résultat compte.

    Oui, c’est comme au foot, tout le monde déclare n’en avoir rien à faire mais au final, tout le monde retient le score et essayera de faire encore mieux la prochaine fois. Lors d’une création, le résultat joue pour beaucoup, si vous êtes satisfait de vous, alors ce moment restera dans votre tête comme un souvenir heureux et vous n’aurez aucun mal à vous y remettre une prochaine fois. Prenant comme exemple, peindre un mur pour votre chambre. Si vous y arrivez et que le résultat vous plait, il n’y a aucun doute, vous allez vouloir repeindre tout votre appartement. Cependant, si vous trouvez ça difficile, qu’en plus, vous faites une tâche presque invisible à l’œil nu mais que vous, vous voyez parfaitement, alors quand votre ami vous demandera de l’aide pour peindre son salon, il a de grandes chances pour que bizarrement, vous soyez malade ce week-end là (ou bien aux Maldives, ça marche aussi). Alors n’abandonnez pas, vous avez le droit de faire des erreurs, vous avez le droit de ne pas montrer ce que vous faites comme le crier sur tous les toits, vous avez le droit d’accepter ou non la critique, la création fait partie de vous depuis votre plus tendre enfance. Elle a généralement débutée lorsque vous avez fabriqué votre premier collier de pâtes mais elle ne doit pas s’arrêter là, elle fait partie de vous, alors entretenez-là bien, c’est souvent vital pour votre mental.

    La conclusion évidente.

    C’est pareil pour beaucoup d’autres créations, mais vous devez avant tout comprendre quelque chose d’important : ce que vous faites ne vous rapportera probablement pas des millions d’euros, ce ne sera peut-être pas exposer au Louvre, pourtant, vous devez en être fier et être confiant, plus vous vous entrainerez et plus vous serez content de vous. Et plus vous l’êtes, plus vous continuerez parce que ça vous plait, et au fond, c’est ce qui compte.

    Lier