ÀmonAvis
    Noël, il faut le préparer en avance !
    04-12-2020

    Noël, il faut le préparer en avance !

    Même si la situation n’était pas ce qu’elle est, Noël reste un moment de l’année dit joyeux, familial et musical et pourtant, pour beaucoup, il s’agit d’un évènement stressant, qui coûte cher et pas toujours le plus attendu pour tous. Eh oui, la magie de Noël peut rapidement s’évaporer lorsqu’il faut organiser ces vingt-quatre heures entre sa famille, sa belle-famille, ses cousins, et ses potes. Mais lorsqu’en plus, on doit s’endetter pour acheter les cadeaux parfaits qui seront probablement échanger d’ici le 5 janvier, le mois de décembre est très compliqué à terminer. Parce que ce qu’on oublie, c’est qu’on ne mange pas forcément des pâtes à Noël, on mange des produits plus classe comme du foie gras, de la tapenade, des toasts de saumon, de caviar, de la langouste, du champagne, du bon vin… Bref, vous m’avez compris, le budget courses des deux dernières semaines se double généralement comparé à d’autres mois.

    C’est pour cela que de plus en plus, ce qui peut être acheter en avance est acheté en avance. Dans ce cas-là, on parle généralement des cadeaux. On commence à y penser début Novembre parce que l’on sait que la mode américaine du Black Friday s’est propagée en France dans les années 2010 à lieu le troisième vendredi du mois de Novembre, soit, le lendemain de Thanksgiving. Ce sont vingt-quatre heures où toutes les plus grandes enseignes (et de plus en plus les plus petites), font des promotions énormes sur leur produits, leur but étant de vendre en masse. S’en suit le Cyber Monday, qui n’est autre que le Black Friday mais pour les sites internet. C’est pour cela que cette année, à cause de la crise de la COVID-19 et du confinement de la France au mois de Novembre, il a été décidé que, pour la majeur partie des entreprises, le Black Friday serait décalé d’une semaine pour permettre à tous les commerçants de profiter de ce jour où les clients achètent énormément pour ne rien rater.

    De plus, pour éviter de se retrouver la veille de Noël bredouille et donc en stress total, je vous conseille de faire une petite liste, à commencer par à qui vous aller offrir quelque chose, ensuite, noté les idées que vous avez déjà, puis pour ceux où vous ne savez pas, votre mission est de trouver un ordre d’idée. Une fois que vous avez un petit début de liste de cadeaux, commencer vos achats, mais faites des petites groupes de cadeaux pour ne pas que votre budget en prenne un coup. Par exemple, si vous savez que vous aller acheter trois parfums chez Perfumes Club, achetez-les tout de suite et la semaine suivante, achetez les autres cadeaux dans une autre boutique. Ce qui peut être intéressant c’est de vérifier les autres produits pour peut-être trouver un cadeau pour la personne à qui vous ne saviez pas quoi offrir.

    Et si vous faites ça, normalement, il ne vous reste qu’un ou deux cadeaux à trouver la semaine précédent Noël, ce qui vous permet de souffler un peu. Et le problème peut être vite régler, munissez-vous d’une carte bleue, activez vos neurones et aller faire un tour sur Amonavis pour trouver le cadeau idéal. Sachant qu’aujourd’hui, idéal à deux connotations :

    - Le cadeau pratique (du type électro-ménager utile, en revanche, il faut que la personne vous ait mentionné qu’elle en avait besoin, autrement, cela peut-être très mal interprété).

    - Le cadeau drôle voire ironique (du casse-tête aux chaussons comiques en passant par un ustensile de cuisine vraiment spécial, vous avez un large échantillon de cadeaux originaux que vous pouvez trouver en faisant votre shopping sur internet).

    Et si vraiment l’imagination vous fait défaut, vous pouvez toujours vous tournez vers les vêtements ou cosmétique, essayez de vous rappeler des tailles et des goûts des personnes à qui vraiment, vous ne savez pas quoi offrir d’autre et comme on le dit souvent, c’est l’intention qui compte et tant qu’il y a le ticket pour retourner, ça va plaire ! Je rigole mais en réalité, les vêtements c’est un peu le cadeau qui soit rend heureux directement, soit permet d’être échanger et rend heureux deux semaines après Noël, alors surtout, vérifiez les conditions d’échange ou retour et n’oublier pas de glisser le ticket de caisse à l’intérieur du paquet surprise.

    Après, si comme vous, votre famille est un peu borderline sur le budget, vous pouvez toujours proposer un Noël surprise. Le principe est très simple : pour les enfants, vous vous organisez comme d’habitude mais pour les adultes, vous rassembler les noms de chacun (soit par couple soit par personne) et tout le monde pioche un nom (ou couple) à qui il ou elle devra faire un cadeau. Le jeu peut aller plus loin, vous pouvez également émettre un thème comme non périssable, comestible, bio, noir et blanc, etc… Le nom que vous avez pioché doit rester secret et si vous réussissez tous à tenir jusqu’au jour J, le but est de chacun déposer votre cadeau au pieds du sapin et lors de l’ouverture des paquets, il vous faut alors deviner de qui il provient ! Cela rajoute donc du suspens et des devinettes !

    Une autre idée est de se mettre à plusieurs pour chaque cadeau. Certes, il ne faut pas que la famille soit trop nombreuse sinon c’est galère et impossible à gérer. Mais il vous suffit de tous mettre la même somme d’argent (c’est-à-dire chacun en fonction de son budget, si X veut mettre cinq euros par cadeaux, Y dix euros et Z douze euros, ce n’est pas grave) mais le but est donc de se mettre en groupe (X et Y pour Z ; X et Z pour Y ; et Y et Z pour X par exemple) et de trouver un cadeau ensemble, ça rapproche et en plus, ça fait plus de neurones et d’argent pour trouver le cadeau qui rendra Noël magique !

    Lier